20 JUIN JOURNÉE MONDIALE DES RÉFUGIÉ·E·S

Ensemble continuons de défendre leurs droits fondamentaux !

À partir du début de la crise sanitaire et pendant des mois, les familles de personnes réfugiées ont été privées du droit de se retrouver. La cause ? Le blocage des procédures de réunifications familiales par le gouvernement. À l’issue d’une longue procédure menée par nos équipes de plaidoyer et de terrain, nous sommes parvenu·e·s à mettre fin à cette injustice. Enfin, les familles ont pu se retrouver, comme Mme B., qui n'avait pas vu son fils de 7 ans depuis 5 ans. Une victoire qui montre que tout est possible avec toute notre détermination !

Récit d’une victoire pour le droit à la réunification familiale

« C’était une belle victoire, d’autant que ce type de décision est rare ! » Gérard Sadik, responsable national de la thématique asile.

Un travail de fourmis

Le 21 janvier dernier marquait la suspension du gel des visas de réunification familiale qui a privé, pendant plus d’un an, des centaines de familles de personnes réfugiées du droit de se retrouver. Informé·e·s de nombreux cas de familles bloquées, nous regroupons les informations et les témoignages et finissons par découvrir qu’une instruction signée le 15 Août par le Premier ministre, bloque les réunifications familiales. N’ayant jamais été rendue publique via une publication officielle, cette instruction viole les libertés fondamentales des personnes réfugiées !

Une synergie exemplaire

« Cette synergie a permis de travailler en même temps à tous les échelons : national, régional et local… avec une victoire à la clef ! » Catherine Cagan, chargée de projet régional à Toulouse.

Forts d’une concertation permanente pendant plusieurs mois entre salarié·e·s et bénévoles à l’échelle nationale, régionale et locale, huit groupes régionaux de La Cimade décident de s’unir pour attaquer en justice cette décision. D’abord à l’échelle individuelle, devant le tribunal administratif de Nantes, puis, au niveau national auprès du Conseil d’État, dossiers à l’appui. Un combat de longue haleine soldé par une belle victoire puisque le 21 janvier 2021, nous obtenons enfin la suspension du gel des visas par le Conseil d’État ! Une vraie bonne nouvelle pour les nombreuses familles de personnes réfugiées concernées !

Merci de nous avoir aidé·e·s à faire bouger les lignes !
ENSEMBLE, CONTINUONS LE COMBAT POUR LES DROITS DES PERSONNES MIGRANTES ET RÉFUGIÉES !
Pour :

  • Continuer d’accueillir les personnes migrantes et réfugiées au sein de nos permanences
  • Nous permettre de témoigner, collecter des informations suffisantes afin d’interpeller les autorités
  • Remporter de nouvelles victoires pour les droits fondamentaux
NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !
  • Un don de 150 € nous permet de mettre en œuvre nos missions d’accueil et de conseil des personnes migrantes et réfugiées au sein de nos 115 permanences
  • Un don de 250 € euros contribue au travail essentiel d’analyse et de dénonciation des abus et des discriminations
  • Un don de 500 € finance l’accompagnement au long cours des personnes pour l’accès à leurs droits : titres de séjour, droits sociaux, hébergement, apprentissage de la langue, accès aux soins, etc.